Ampera-e, la star d’Opel au Mondial de Paris.Première mondiale : l’Opel Ampera-e et son autonomie de plus de 500 kilomètres.

Ampera-e-press1

Karl-Thomas Neumann, CEO d’Opel, a levé aujourd'hui le voile sur la révolutionnaire Opel Ampera-e présentée au Mondial de l’Automobile de Paris. La star du stand propose une autonomie de plus de 500 kilomètres NEDC (autonomie électrique, mesurée selon le Nouveau cycle de conduite européen en km : > 500 km, chiffre provisoire), ce qui représente au moins 100 km de plus que la plus proche rivale déjà commercialisée du segment. Le stand Opel est aussi vert que la jungle urbaine, puisqu’il adopte la couleur du thème directeur, la mobilité durable.

« Voici notre nouvelle Opel Ampera-e ! Das Elektroauto ! Le véhicule électrique pour tout le monde ! », a déclaré Karl-Thomas Neumann lors de son discours à la conférence de presse Opel. « La nouvelle Ampera-e redéfinit la mobilité électrique en jetant aux oubliettes son plus gros inconvénient : l’autonomie. Selon plusieurs essais préliminaires NEDC, le véhicule est capable de parcourir plus de 500 kilomètres avec une seule charge. Et quand les clients ont besoin de recharger, ils peuvent s’offrir en seulement 30 minutes une « rallonge » de près de 150 kilomètres d’autonomie à une borne de recharge publique[1]. Nous allons lancer cette voiture en Europe au cours du premier semestre de l’année prochaine. »

Au cours de la conférence de presse, M. Neumann a également révélé que, pour prouver son autonomie, l’Ampera-e a accompli le week-end dernier la distance entre Londres et Paris – 417 kilomètres de route – avec une seule charge de batterie. Et les batteries n’étaient toujours pas vides quand elle est arrivée à la Porte de Versailles, où se tient le Mondial de l’Automobile. L’ordinateur de bord indiquait qu’il restait encore une autonomie de 80 kilomètres, ce qui prouve que l’Ampera-e peut atteindre une autonomie d’environ 500 kilomètres dans des conditions de circulation normales.

Ampera-e-press2

Pour compléter sa collection de mesures et à côté du parcours effectué en condition réelles entre Londres à Paris, en plus des tests NEDC, Opel a testé l’Ampera-e selon les schémas de vitesse définis dans le sévère cycle de conduite WLTP (Worldwide Harmonised Light-Duty Vehicles test Procedure) (selon une procédure raccourcie). Le véhicule est également performant dans ce cas : dans le cadre de cette procédure d’essai encore en développement, les ingénieurs estiment que l’autonomie en cycle WLTP mixte devrait atteindre plus de 380 kilomètres. Naturellement, l’autonomie en utilisation quotidienne peut varier et dépend du style de conduite adopté et de facteurs externes.

Si elle a un système de propulsion évolué, l’Ampera-e bénéficie aussi d’une conception globale intelligente : ainsi, la disposition judicieuse de la batterie sous le plancher du véhicule a permis de libérer beaucoup d’espace intérieur. L’Ampera-e peut accueillir cinq passagers avec un volume de coffre comparable à celui d’une compacte cinq portes.

Pamela Fletcher, Executive Chief Engineer, a expliqué au Mondial : « Le dessin des batteries et leur implantation ont pour avantage de préserver cet espace remarquable, mais elles forment aussi une partie intégrante de la structure du véhicule. Ainsi, le véhicule gagne en rigidité torsionnelle, présente un centre de gravité bas, une bonne protection en cas de choc et pèse moins lourd. »